Est-ce que l’entité juridique peut payer les services publics sur les tarifs pour les personnes physiques

L’essence du litige, la Société a demandé à la cour d’arbitrage une action contre le canal de l’eau. Elle avait un dortoir pour ses employés, mais le canal de l’eau a refusé d’appliquer à cet objet un tarif moins cher pour les personnes physiques. Il a insisté sur un tarif plus cher – pour les personnes morales. Le tribunal de première instance s’est rangé du côté de l’entreprise, mais les tribunaux des deuxième et troisième instances ne l’ont pas soutenue. Après tout, une personne morale n’est pas considérée comme un consommateur, assimilé à la population. Et le fait que les gens vivent dans les locaux – les consommateurs finaux de services publics – n’a pas été pris en compte. L’entreprise a saisi la cour suprême. Que la cour suprême a décidé de la cour suprême de la Fédération de Russie a accepté la décision du tribunal de première instance, et les deux autres ont annulé (Décision de la cour suprême de la Fédération de Russie du 9 juin 2021 № 304 – ES20-16768). Les juges ont estimé que les locaux litigieux étaient résidentiels. Il n & apos; existe aucune preuve de leur utilisation dans des activités commerciales. Ils sont destinés à la résidence des citoyens – employés de la société afin de répondre à leurs besoins domestiques personnels. L’application de tarifs pour les services publics fournis aux citoyens vivant dans des logements appartenant à une personne morale place les citoyens qui y vivent dans une situation discriminatoire par rapport à ceux qui vivent dans leur propre logement ou qui sont employés dans des conditions d’emploi social. Ils forment tous un groupe – la «Population». Établir des tarifs différents pour les consommateurs du même service public est inacceptable. Ce qui les met dans l’inégalité, qui est incompatible avec les juridiques en général les principes de l’égalité et de la justice. Comme l’a souligné les forces armées de la Fédération de Russie, la nomination du logement ne changera pas si son propriétaire est une entreprise et non un citoyen. Par conséquent, lors du calcul du coût des ressources communales dans les locaux appartenant à l’entreprise et destinés à la résidence des employés de cette entreprise, il convient d’appliquer le tarif établi pour la population et non les personnes morales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *